Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coulisses du Moto GP Le MANS 2011 - Seul podium de Valentino Rossi en Ducati

par Yves MAILLIERE 22 Mai 2020, 12:21 FRANCE

Coulisses du Moto GP Le MANS 2011 - Seul podium de Valentino Rossi en Ducati

Valentino Rossi, Ducati, Repsol Honda, MotoGP, Monster Energy, Le Mans, Nicky Haiden, Casey Stoner, Marco Simoncelli,

Nous sommes le Dimanche 15 Mai 2011, jour de course du Grand Prix Monster Energy France. Le Warm Up des Moto GP démarre dans quelques minutes.

Circuit du Mans, Paddock...

Circuit du Mans, Paddock...

Hier, Casey Stoner a ravi la pôle position pour la troisième fois de la saison. L’australien a une nouvelle fois dominé les essais libres et les qualifications au guidon de sa Honda. Marco Simoncelli très proche à 0,059s, Andrea Dovizioso et Dani Pedrosa viennent compléter le quatuor des Honda en pôle, reléguant Lorenzo et sa Yamaha en 5ème position.

Circuit Du Mans, Mobiles home Ducati, Paddock...

Circuit Du Mans, Mobiles home Ducati, Paddock...

Rossi en est neuvième position, mais n’en perd pas son moral pour autant.

L'attente est longue pour les Fan de Rossi qui veulent approcher leur idole...

L'attente est longue pour les Fan de Rossi qui veulent approcher leur idole...

Il y a Stoner le taciturne, Lorenzo l’orgueilleux, Dani le discret, Doviziozo celui qui attend son heure. Il y a aussi Marco Simoncelli, le nouvel enfant terrible du MotoGP, dont on dit qu’il est le digne successeur de Rossi...

Hayden et Rossi, côté Paddock...

Hayden et Rossi, côté Paddock...

Valentino Rossi, côté Paddock...

Valentino Rossi, côté Paddock...

Et puis il y a Valentino Rossi lui-même. Vale le Bienheureux ! Le Messie que tous veulent toucher ou seulement approcher… Dans tous les paddocks, il n’y a qu’un seul Mobile Home assiégé 24h sur 24h par les fans à l’affût du moindre signe, d’un mot, d’une vision du « Phénomène ». Ce mobile home, c’est celui de Valentino Rossi.

Simoncelli, l'enfant terrible du Moto GP, digne successeur annoncé de Valentino Rossi...

Simoncelli, l'enfant terrible du Moto GP, digne successeur annoncé de Valentino Rossi...

Hier en fin de journée, tandis que nous arrivions en loge pour assister au show mécanique, nous entendons des cris dans le couloir côté paddocks. Des tifosi bardés de casquettes et de tee-shirts aux couleurs du N° 46, sont agglutinés aux grillages à hauteur des camions mobile-homes Ducati.  Je crois tout d’abords que les Tifosi hèlent un homme en contre bas du staff Ducati tout de rouge vêtu ?! Et j’aperçois l’Idole. L’icône devrais-je dire, à quelques « centimètres », juste de l’autre côté du grillage, signant des autographes comme si de rien n’était.

L'équipe Repsol, côté Paddock...

L'équipe Repsol, côté Paddock...

L'équipe Repsol, côté Pitlane...

L'équipe Repsol, côté Pitlane...

L'équipe Repsol, côté Pitlane...

L'équipe Repsol, côté Pitlane...

Valentino Rossi affiche un sourire béat. Le pilote dégage une bienveillance et une tendresse étonnante. A le voir tout penaud, voire timide, Rossi donne l’impression d’être le premier surpris de l’engouement qu’il suscite.

Paddock Girls...

Paddock Girls...

On est loin du requin impitoyable au sourire carnassier qui hante les cauchemars de Giberneau, Stoner, et Lorenzo sur Piste, et du Monde du MotoGp en coulisse. Au-delà d’un palmarès sans égal, ce sont d’un côté ses passes d’armes mythiques avec ces pilotes, et de l’autre la gentillesse naturelle dont il fait constamment preuve envers ses fans, cette impression de proximité, ce petit geste qu’il a à toutes occasions, qui font la légende Rossi.

Paddock Girls...

Paddock Girls...

Ce qu’a fait Rossi à Stoner à Laguna Seca en 2008, avant, pendant et après la course, avec une moto une demi seconde moins rapide, est tout simplement « pas possible », et reste à mon sens le summum de ce que peut être « une compétition ».

Paddock Girls...

Paddock Girls...

La bande de copains de Rossi est également pour beaucoup dans sa Légende ». Une vraie machine à créer des fans, cette bande de potes ! On ne connaît de privé des autres pilotes que les top-modèles qu’ils côtoient. On ne sait rien ou presque de la compagne de Rossi. Par contre on connait tout de sa bande de copains qui le suivent partout. Des gars comme vous et moi, auxquels tout le monde peut s’identifier. Et au travers de l’amitié qui lie cette bande de copains comme on en a tous, que nous l’aimions ou non, nous avons tous l’impression d’être proche de Valentino Rossi...

Paddock Girls...

Paddock Girls...

Arrivé 9ème en Qualif ? Vale prend le soin d’aller à la rencontre des quelques fans qui l’attendent derrière le grillage du Paddock pour signer quelques autographes, et poser pour quelques photos.

Paddock Girls...

Paddock Girls...

Rossi n’arrive que 3ème en course ? Qu’à cela ne tienne ! Vale montre plus de joie sur le Podium que les deux pilotes qui le précèdent réunis, et partage son bonheur en totale osmose avec son staff, ses proches, et le public tout entier.

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Et quand tous les pilotes retournent dans leur mobile-home, la plupart sans se retourner, laissant un goût amer aux spectateurs venus à leurs rencontres, Valentino Rossi, lui assure le show, et n’oublie pas un dernier petit geste avant de disparaître dans son mobile home. Ce dernier petit geste Marketing ou non qui fait toute la différence avec l’indifférence.

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le show mécanique du Samedi Soir...

Le Warm vient de se terminer. Lorenzo est tombé lourdement dans le premier virage. Dans sa chute, sa moto a pris feu provoquant un applaudissement général bien regrettable dans les tribunes des stands. Lorenzo n'a vraiment la côte au Mans !... Stoner lui, a mis un coup de poing en piste dans le dos de Randy De Puniet qui l’aurait gêné lors d’une prise de vitesse. Quel t—u du c-l cet australien ! Les hommes du staff Ducati rentrent la moto 46 dans les stands, et Vale n’oublie pas de saluer ses tifosi d’un petit signe de la main avant de disparaître dans son Box.

Le village au matin de la course...

Le village au matin de la course...

La course des Moto2 a démarré et je retrouve Luc, un ami avec qui nous faisons régulièrement de la piste avec Amaury. Luc est un passionné de moto, un mec adorable, et un pilote hors pair. Son travail à Air France lui a permis de couvrir tous les MotoGP de la planète, de l’Afrique du Sud au Japon.

Le village au matin de la course...

Le village au matin de la course...

Luc est connu et connait tout le monde de la Moto, en particulier Hervé Poncharal, et je ne désespère pas d’accompagner Amaury et Luc à Aragon pour rouler sur ce circuit de légende en même temps que les essais des Teams Tech 3...

Début du Warm up Moto GP...

Début du Warm up Moto GP...

Luc travaille bénévolement pour la FFM à la communication. Il m’invite à prendre une coupe de champagne dans la loge de la FFM, le temps de récupérer un pass spécial pour m’emmener dans le Box du Team Tech 3...

Début du Warm up Moto GP... Hayden s'élance...

Début du Warm up Moto GP... Hayden s'élance...

Nous y retrouvons Guy Coulon en pleine concentration sur la course des moto2. Le regard de l’Ingénieur passe frénétiquement des écrans retransmettant la course du Moto2, aux moniteurs de données des motos du team en piste. « C’est bon, Yves, les carénages sont en place nous pouvons approcher des motos » me dit Luc. Nous laissons Guy Coulon à ses écrans et allons caresser les MotoGP de Colin Edwards et Cal Crutchlow. Un véritable rêve éveillé qui se poursuivra dans le box de l’équipe de Marco Simoncelli… Merci Luc.

Début du Warm up Moto GP... Rossi s'élance...

Début du Warm up Moto GP... Rossi s'élance...

Début du Warm up Moto GP... Rossi s'élance...

Début du Warm up Moto GP... Rossi s'élance...

L’horloge tourne. La grille se met en place pour le départ à 14h00 du MotoGP. Le speaker annonce un chiffre record de 88 400 spectateurs présents au Mans. Puis il énumère les noms des pilotes un à un et s’attarde sur celui de « Valentino RRRRROSSIIIIIII » en roulant les R. Une immense clameur s’élève aussitôt dans les tribunes, et en particulier dans celle attribuée au Fan Club du N° 46. Le Mans est la seule course hormis le Mugello et Misano en Italie, où le Fan Club de Rossi se réunit.

Warm up, Valentino Rossi dans la ligne droite des stands...

Warm up, Valentino Rossi dans la ligne droite des stands...

Warm up, Valentino Rossi dans la ligne droite des stands...

Warm up, Valentino Rossi dans la ligne droite des stands...

Les têtes se tournent dans le ciel lorsque le speaker nous annonce l’arrivée de la patrouille de France pour lancer le tour de chauffe. Un grand moment ! Les jets passent en formation pile à l’heure au-dessus des tribunes des stands dans un vacarme assourdissant, laissant derrière eux une trainée bleue, blanche et rouge.

Fin du Warm up...

Fin du Warm up...

Les MotoGP se lancent dans le tour de chauffe au drapeau vert, dans un vacarme encore plus assourdissant que celui de la patrouille de France, et se remettent en grille pour le départ de la course.

Fin du Warm up...

Fin du Warm up...

Fin du Warm up...

Fin du Warm up...

Drapeau Rouge. Les feux s’éteignent. Pedrosa fait un nouveau départ canon dont il a le secret. Randy tombe malheureusement de nouveau dans le premier tour. Stoner lutte un court moment dans le second tour avec Pedrosa pour s’emparer de la première place, puis s’en va faire cavalier seul en tête de la course, jusqu’à remporter le Grand Prix de France.

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Dans le Box Tech 3 pendant la course des Moto2 avec Guy Coulon. Magique...

Rossi provoque une large clameur dans les tribunes lorsqu’il réussit à passer Jorge Lorenzo et à prendre la quatrième place, en emmenant Andrea Dovizioso dans sa roue. Les deux italiens « déposent » Lorenzo qui tente un moment de les suivre avant de se rater dans un virage à force de trop taper dans ses pneus.

Procédure de départ...

Procédure de départ...

Procédure de départ...

Procédure de départ...

Rossi passe en seconde position à dix tours de l’arrivée suite à la chute malheureuse de Pedrosa dans un accrochage avec Simoncelli, et au passage en pit-lane de ce dernier en guise de pénalité.

Passage de la patrouille de France à quelques minutes du départ...

Passage de la patrouille de France à quelques minutes du départ...

Battu par Dovizioso dans le dernier tour au travers d’une belle passe d’arme, le septuple Champion du Monde de la catégorie reine décroche la troisième place du Grand Prix MotoGP Monster Energy France 2011. Pour les fans, que Vale arrive troisième, premier ou avant dernier, peu importe. L’objectif de ce WE de course est atteint :  « Valentino a déposé Lorenzo et Yamaha ».

Départ du MOTOGP...

Départ du MOTOGP...

Départ du MOTOGP...

Départ du MOTOGP...

Départ du MOTOGP...

Départ du MOTOGP...

Il aura finalement fallut quatre courses pour permettre à Valentino Rossi, particulièrement heureux, d’être pour la première et seule fois sur le Podium avec Ducati : “Nous sommes très contents de ce podium parce que nous sommes sur la bonne voie et aussi parce que je me suis bien amusé aujourd’hui. J’ai bien piloté la Desmosedici, j’étais rapide dans les sections techniques du circuit, je me sentais bien du début à la fin et j’ai fait de bons chronos. Ce matin nous avions fait un dernier changement avec Jeremy et toute l’équipe de Ducati et ça m’a aidé à gagner deux dixièmes. Je savais que je pouvais battre Lorenzo et c’était donc mon objectif. J’étais aussi devant Dovi à un moment mais j’étais un peu confus et j’ai dépassé dans l’avant-dernier tour au lieu du dernier. Je me suis déconcentré en réalisant ça et il m’est repassé devant. Quoi qu’il en soit tout va bien, je suis content pour moi-même, pour toute l’équipe, pour Filippo (Preziosi) et pour tous les gens de Ducati. Ce résultat fait du bien au moral. Nous devons cependant continuer à travailler et à progresser parce qu’il y a encore beaucoup à faire. Je dois progresser et adapter mon style à la Ducati parce que je ne la pilote pas encore comme il le faudrait mais pour l’instant nous allons savourer cette course et ce podium."

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Course Moto GP, Rossi arrive 3ème...

Tout à sa joie, Valentino Rossi ne manque pas sur le podium de communier avec son staff, avec ses fans, et avec le public tout entier. Vale s’amuse à arroser copieusement de champagne la « podium girl ». Il arrose son compatriote Doviziozo, et… prend le soin de ne pas arroser Stoner !

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

La grande majorité du public est partie. Les loges sont vides. Les hommes et femmes de ménage s’affairent. Et nous sommes quelques-uns à attendre côté paddock le retour de Valentino Rossi à son mobile home.

Podium, 1 Stoner, 2 Diviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Diviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Diviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Diviziozo, 3 Rossi...

Hayden est le premier à faire une brève apparition de dos, dissimulé sous son bonnet, pour disparaître aussitôt dans son mobile home. Le « kid du Kentucky » ne s’est pas retourné vers les fans qui scandent son nom. La scène provoque quelques commentaires d’incompréhension. Et il ne reste du pilote texan quelques minutes plus tard, qu’une paire de gant posée sur un frigo et une combinaison mise à sécher sur le côté de son mobile home...

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

Podium, 1 Stoner, 2 Doviziozo, 3 Rossi...

Dans l’assistance, il y a un Fan hystérique d’une quarantaine d’année qui scande « Vale, Vale, Vale… Tré, Tré, Tré » à tue-tête, debout sur les grillages. Le Tifosi fait peur et rire tout le monde à la fois, et interpelle chacun des hommes du staff de Rossi comme s’il les connaissait de « vingt ans » ! Il y a Bernard, le fidèle mécanicien, Alessio Salucci dit « Uccio », le meilleur ami de Valentino Rossi depuis l’enfance, et d’autres moins connus.

Hayden retourne dans son mobile home sans se retourner...

Hayden retourne dans son mobile home sans se retourner...

Le Fan toujours debout sur le grillage, expose fièrement ses trophées à qui veut les voir, dont un slider jaune dédicacé par Valentino. Il interpelle Uccio à plusieurs reprises, lui criant qu’il veut aller dans le Mobile Home de Rossi. Uccio, très souriant, gère le Fan hystérique comme il gère « la communication » de Rossi, avec beaucoup de doigté. Il offre une casquette dédicacée au Fan que ce dernier coiffe aussitôt.

En attendant Rossi, côté Paddock...

En attendant Rossi, côté Paddock...

En attendant Rossi, côté Paddock...

En attendant Rossi, côté Paddock...

Puis Uccio s’affaire à tout mettre en place pour l’arrivée de Rossi. Quelques amis proches d’un côté, quelques fans plus calmes et privilégiés de l’autre, dont une jeune fille handicapée sur une chaise roulante.

En attendant Rossi, côté Paddock...

En attendant Rossi, côté Paddock...

Arrivée de Rossi...

Arrivée de Rossi...

En attendant la Star, les uns et les autres se font photographier avec la bouteille de champagne et le trophée du Pilote… Une fois le Fan hystérique parti découragé, Uccio passe un coup de fil et Valentino fait son apparition, embrassant les uns et les autres, dans de chaleureuses accolades.

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

La scène est sympathique, mais autant la séance de dédicace hier était naturelle et improvisée, autant le show de congratulations qui se déroule devant nous, semble être quelque peu « orchestré ». Qu’à cela ne tienne, Valentino Rossi monte finalement dans son mobile home, et n’oublie pas de saluer une dernière fois ses fans avant que la porte ne se referme...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Scènes de liesses à l'arrivée de Valentino Rossi côté Paddock...

Épilogue : Ce Grand Prix Moto GP Monster Energy de France, au MANS en 2011 reste  un superbe souvenir pour le passionné de Moto que je suis. Mais depuis 2011, tandis que Rossi est toujours en piste, que de changement sur la ligne de départ ! Pédrosa a quitté le MotoGP et dans l’ombre , a porté les KTM au premier plan en tant que pilote Test de l’équipe Autrichienne. Stoner cherche des fonds pour la recherche sur sa maladie,  l’encéphalomyélite myalgique, dont il a ressenti les premiers effets quand il était testeur lors de sa dernière année chez Ducati en 2018. Lorenzo a également rangé les gants à la recherche d’un rôle de pilote test chez Yamaha. Rossi fait peut-être sa ou ses années de trop, avec une image qui se ternie à mesure de ses prises de positions partisanes pour promouvoir ses poulains… Et il y a aussi et surtout un drame, la même année, la mort de Marco Simoncelli, le 23 Octobre 2011 à Sepang en Malaisie. Depuis, un Circuit MotoGP, Misano, porte son nom, et un monument à sa mémoire y est érigé. Baptisé Ogni Domenica (Chaque dimanche), ce monument commémoratif allume une flamme pendant 58 secondes tous les dimanches à la nuit tombée, en hommage à SuperSic et à son Numéro…

commentaires

Didier Colin 17/08/2021 16:24

J'y étais et ai eu la chance d'avoir sa coupe en main...
J'ai la photo mais ne peux malheureusement pas la publier... Merci pour tout Vale ❤️

florent 28/12/2012 23:06

je voulais vous remercier pour ce reportage qui me rapelle plein de souvenirs puisque j'etais present au portail lorsque rossi est venu signer quelques autographes ( dont 2 pour moi !!! :-) ) et
present egalement en haut lorsque simoncelli est venu faire des photos tout tranquille... c'etait un tres grand moment !!!

florent.

Haut de page